L'expertise qui donne du sens !

Étude de sol géotechnique G2 - Aix-en-Provence

Étude de sol géotechnique G2

L’étude G2 est une étape importante dans l’étude de sol.
Elle a pour objectif de déterminer quelles fondations sont nécessaires, en fonction de la nature du sol.

En ce qui concerne la construction de maisons individuelles, l’étude de sol G2 est obligatoire depuis le 1er octobre 2020. Cette obligation s’inscrit dans le cadre d’application de la Loi Elan.

Depuis le 1er octobre 2019, le DTU 13-1 « Travaux de bâtiment – fondations superficielles » impose la réalisation d’une étude G2 pour les marchés privés. L’étude est devenue obligatoire, pour les marchés publics à partir du 1er octobre 2020.

Elle se compose de trois étapes :

La G2 AVP : 

Elle vient en complément de l’étude de sol G1.

  • Elle apporte des éléments géologiques plus profonds, sur la nature et les analyses de tenue des sols, par l’utilisation d’un pénétromètre dynamique qui permet :
    • D'apprécier de façon qualitative la résistance des terrains traversés, et de prévoir la réaction du sol à la charge d’un bâtiment ou de pieux.
    • De déterminer l’épaisseur et la profondeur des différentes couches de sol sur plusieurs dizaines de mètres si nécessaire.
    • D’effectuer des contrôles de compactage.
Étude de sol G1

Graphe automatique réalisé par notre sondeuse.

Sur les prestations G2, nous évaluons la nature du sol grâce à la prise d’échantillons. L’analyse des terres prélevées est réalisée dans notre laboratoire avec la norme appropriée. Il n’y a aucune sous-traitance.

Les références de notre assurance décennale sont affichées, dans le devis et dans le rapport final.

Il est important de comprendre que la mission G2, ne se limite pas à utiliser une sondeuse. Parfois, les terrains rencontrés sont complexes et nécessitent des outils bien différents qui servent à croiser les informations, pour une interprétation idéale du sous-sol.

Ainsi, nous disposons de méthodes géophysiques non-destructives, telles que des écouteurs acoustiques ou encore des radars à ondes particulières. 

Nous adaptons donc notre recherche de la connaissance du sol, avec dans certains cas la visualisation en 3D du sous-sol étudié.

Reconstitution 3D du sous-sol

Reconstitution 3D du sous-sol

Durant cette phase les différentes hypothèses géotechniques sont prises en compte avec :

  • Des principes de constructions de compléments des fondations pouvant être envisagés comme du terrassement, des soutènements ou talus.
  • Une ébauche de chaque type d’ouvrage avec les différentes dimensions.

La G2 PRO :

C’est l’étape suivante à la G2 AVP. Elle intervient dès que le projet architectural est connu, car elle dimensionne les fondations qui supporteront la construction sur le terrain. Elle place en concordance les caractéristiques du sol, et ses contraintes avec celles du bâtiment.

Il s’agit d’un calcul de dimensionnement des ouvrages, qui prend en compte le projet du bâtiment avec ses caractéristiques de poids. Par conséquent, il faut réfléchir à la façon de concevoir les ouvrages dans une logique préventive, afin de supprimer les risques de pathologies géotechniques identifiés.

Les choix sont commentés et justifiés, par des apports d’analyses réalisés dans notre laboratoire. 

Chaque analyse est affichée dans un rapport complet, qui inscrit toutes les étapes et valeurs des données mesurées.

Un avis est enfin donné en conclusion sur les approches de quantité, et les valeurs de seuil de dimensionnement.

La G2 DCE :

Cette étape est celle de la consultation. Elle peut être détachée des G2 AVP et PRO, pour des motifs de répartition des tâches avec un architecte. Elle permet si elle est demandée de choisir l’entreprise, qui se chargera de la réalisation des travaux et de mettre au point le contrat des travaux. Elle s’accompagne généralement des prestations G3, qui est l’étude géotechnique d’exécution. La mission G4 permet de superviser la mission G3. 

La mission G5 est enfin un diagnostic géotechnique, y compris sur un ouvrage existant.

Coût d’une étude de sol G2

La réglementation est récente, et l’on constate de grandes disparités pour une étude G2. Le coût dépend de deux paramètres qui sont : 

  • La nature du sol affichée dans l’étude G1
  • Les mesures proposées pour le calcul d’un bon dimensionnement

Ce dernier paramètre est en fait lié à la compétence même du bureau d’études. 

Des prix anormalement bas doivent interpeler sur la qualité du bureau, mais également se méfier sur le fait que certains prestataires n’ont pas de garantie décennale.

A l’inverse des prix excessifs ne sont pas toujours justifiés. 

De manière à être dans le juste prix d’une prestation, nous réalisons nos devis en fonction des conclusions relevées dans l’étude G1, et des moyens à apporter sur des compléments de mesures. 

Ainsi, si le terrain est considéré comme favorable sur l’étude G1 (que nous pouvons aussi réaliser), les solutions de dimensionnements sont plus simples, les essais complémentaires moins complexes et le coût de l’étude réduit.

Nous répondons

rapidement à vos questions.